Surveillance de la profession

Dernière mise à jour : 2 mai 2016

Le comité d’inspection professionnelle (CIP) a la responsabilité de surveiller la pratique professionnelle dispensée par les inhalothérapeutes.

Afin de bien remplir son rôle, l’Ordre et le CIP ont établi des politiques et des normes de pratique qui définissent la compétence professionnelle et qui encadrent l’exercice de la profession.

Dans le cadre de la surveillance générale de l’exercice, le CIP prévoit annuellement l’inspection d’un nombre défini d’établissements de santé (public ou privé) où œuvrent des inhalothérapeutes. L’inspection peut se faire par une autoévaluation supervisée par un inspecteur ou par une visite sur place des inspecteurs. À la suite d’une inspection, chaque établissement doit mettre en place un plan d’action.

Le CIP procède également à l’inspection particulière des compétences d’un membre lorsque celles-ci sont mises en doute. L’inspection particulière a pour but d’évaluer en profondeur la compétence d’un membre tant au niveau de ses connaissances théoriques que pratiques.

L’inspection particulière est un processus confidentiel entre la secrétaire du CIP et le Conseil d’administration de l’Ordre, le comité d’inspection professionnelle et l’inhalothérapeute concerné. Le demandeur ne sera en aucun temps informé du suivi accordé à sa plainte.

Le CIP a le pouvoir et le devoir de formuler les recommandations nécessaires pour corriger les lacunes et pour maintenir et améliorer la qualité des soins dispensés par les inhalothérapeutes.

Renseignements

Sandra Di Palma
Coordonnatrice à l’inspection professionnelle

Poste 28
inspectionprofessionnelle@opiq.qc.ca